Empoissonnement d’un étang de pêche

Conseils pour l’empoissonnement d’un étang de pêche

L’empoissonnement de votre étang de pêche vous apportera non seulement beaucoup de plaisir, mais vous aiderez à garder les algues, les mauvaises herbes, les insectes, les sangsues et les vers sous contrôle. Voici quelques conseils pour mener cette tâche à bien et reproduire ce schéma dans le cadre d’un carpodrome.

etang peche

Créer un écosystème équilibré dans votre étang de pêche

Pour bien équilibrer votre étang de pêche, vous devriez le remplir de 3 poissons proies, comme la perche, pour chaque poisson prédateur, comme le black-bass. Cette stratégie d’empoissonnement pour votre étang assurera à vos poissons prédateurs une abondante sélection de proies, tout en donnant aux poissons proies une chance suffisante pour qu’ils atteignent leur maturité et se reproduisent. Gardez à l’esprit que le poisson-chat aura peu d’effet sur le rapport proie/prédateur, car il restera presque tout seul au fond de l’étang.

Lorsque vous avez bien ensemencé votre étang, votre population de poissons a tendance à se maintenir sous contrôle. Lorsque vous remplissez votre étang pour la première fois, il est recommandé d’ajouter quelques têtes-de-boule pour nourrir les poissons prédateurs pendant que les poissons proies s’établissent. Dans de bonnes conditions, les vairons peuvent être une collation pour vos poissons qui se régénéreront d’eux-mêmes.

Types de poissons à mettre dans un étang de pêche

Lors de l’empoissonnement de votre étang, la sélection de poissons de taille similaire aidera également la population à grandir en même temps. Remplir son carpodrome avec des carpes permet également que ces dames s’épanouissent ensemble. Le nombre de poissons que vous ajouterez à votre effectif dépendra en fin de compte de la superficie de votre lac ou étang. Cela dépendra également du type de poisson que vous aimez pêcher.

Lorsque vous remplissez votre étang de poissons, assurez-vous de faire l’inventaire de tous les “poissons sauvages” que vous avez déjà dans l’étang. Vous voulez confirmer que les poissons plus gros ne sont pas dans l’étang qui ne mangeront pas tous les nouveaux poissons plus petits que vous ajoutez.

Meilleur moment pour empoissonnement de votre étang

Le printemps ou l’automne est le moment idéal pour empoissonner votre étang. Les températures sont douces et les niveaux d’oxygène sont élevés, de sorte que les facteurs de stress affectant vos poissons seront à leur plus bas. Une fois acclimatés à votre étang, ils seront prêts à proliférer. Des poissons peuvent être ajoutés en été, mais ils auront besoin d’un peu plus de temps pour s’adapter. Apprenez en plus sur le comportement de la carpe en période estivale et découvrez une manière efficace de la pêcher.

Acclimatation des poissons en étang

Après l’ensemencement de votre étang, l’acclimatation des poissons est simple. Placez le sac de transfert dans un endroit ombragé de l’étang et laissez flotter pendant 15-20 minutes. Cela permet à vos poissons de s’adapter lentement à la température de l’eau de votre étang. Ouvrez ensuite le sac et laissez les poissons nager tout seuls. Si vous ajoutez des poissons à un étang où il y en a déjà, relâchez les têtes de boules à une extrémité de l’étang pour attirer les plus gros poissons et relâchez les plus petits à l’autre extrémité pour qu’ils aient la possibilité de trouver un abri.

Habitat des poissons dans un étang de pêche

Lorsque vous empoissonnez votre étang, gardez à l’esprit que l’ajout d’un habitat augmentera la superficie où les petits poissons proies et les vairons pourront se cacher et se reproduire en sécurité. Les mauvaises herbes et autres structures déjà présentes dans votre étang fourniront une certaine couverture, mais un environnement spécialement conçu peut améliorer ce qui existe déjà en fournissant un habitat qui ne se décomposera pas. Les arbres et les rondins sont d’excellents endroits pour la pêche, car les poissons se rassemblent autour d’eux et ne s’accrochent pas aux lignes de pêche. Ce sont aussi des endroits sécuritaires où les poissons peuvent frayer. Pour en savoir plus sur l’habitat, cliquez ici : Comment créer un habitat pour les poissons en étang.

Maintenance de votre étang de pêche

Pour garder la population de poissons prédateurs et proies en santé, assurez-vous que votre eau est bien oxygénée lorsque vous stockez des poissons dans votre étang. Si vous n’avez pas déjà installé un système d’aération dans votre étang, c’est le bon moment d’en ajouter un. Lorsque vous introduisez de nouveaux poissons dans un étang de pêche ou un lac, ils y ajoutent des déchets – quelque chose qui peut causer une prolifération d’algues, un changement de pH ou la mort possible de poissons. Un système d’aération et l’utilisation de bactéries bénéfiques réduiront les gaz toxiques, augmenteront la quantité d’oxygène dissous dans l’eau et empêcheront la stratification nuisible de se produire.

Essayez d’attraper certains poissons dans votre étang chaque saison et notez le nombre de poissons de chaque type que vous retirez de l’étang tout en les inspectant pour vérifier leur couleur, leur poids et leur taille sains. À l’occasion, la surveillance de vos poissons réduira la fréquence et la gravité des problèmes de population, tout en faisant de votre étang un ajout agréable à votre maison avec des activités amusantes pour toute la famille. Profitez de ces conseils et essayez de les utiliser la prochaine fois que vous remplissez votre étang de poissons !

Written by Temüdjin